Une formation en alternance en gestion écologique des espaces verts au sein des communes Charleroi Métropole

Une formation en alternance en gestion écologique des espaces verts au sein des communes Charleroi Métropole

Les compétences en matière d’entretien des espaces verts évoluent sans cesse et nécessitent de prendre en compte la dimension écologique, afin de s’adapter aux dérèglements climatiques que nous vivons. Afin de répondre à cet enjeu, le territoire de Charleroi Métropole a souhaité créer une nouvelle formation en gestion écologique des espaces verts.

Un projet multipartenarial

Plusieurs institutions se sont mobilisées dans l’objectif de mettre sur pied ce nouveau cursus. L’originalité réside dans la formule : créée avec et pour les communes du territoire, le modèle de l’alternance s’est vite imposé. Le stage des apprenants se déroule dans le service espaces verts de leur propre commune, afin de mettre en pratique les apprentissages acquis dans l’espace public.

Grâce à l’implication de l’IFAPME, de la MIREC, de l’Instance Bassin Hainaut Sud et des communes, cette formation a pu voir le jour en octobre 2023. Une dizaine d’apprenants issus du territoire de Charleroi Métropole ont retrouvé les bancs de l’école à raison de 1 à 2 jours par semaine. Le temps restant était consacré à la mise en pratique, grâce, d’une part, à la participation à un chantier collectif avec le groupe classe, et d’autre part à leur intégration dans le service espaces verts de leur commune.

Des apprentissages renforcés

Plus de nature, une gestion respectueuse de l’environnement, des essences de plantes adaptées à nos milieux, des habitats pour les petites et grandes bestioles… Il s’agit d’autant de pratiques que les apprenants ont pu acquérir et qui permettent de favoriser la biodiversité, dont la protection constitue un enjeu essentiel pour l’avenir de notre planète (l’Europe a d’ailleurs très récemment adopté la loi de restauration de la nature).

Au Centre IFAPME de Charleroi, les apprenants ont pu compter sur l’expérience de professionnels du secteur, travaillant au sein des associations Adalia 2.0 et Ecowal. La transmission de leurs connaissances, leur implication en faveur de la protection de la nature et de la biodiversité et l’enthousiasme communicatif pour cette cause ont apporté une belle plus-value à la formation.

Les communes de Charleroi, Courcelles, Aiseau-Presles, Farciennes et Montigny-le-Tilleul ont vu leurs rangs renforcés par l’arrivée d’un ou plusieurs stagiaires pour la mise en application des apprentissages. Les tuteurs de ces derniers, formés à l’accompagnement des apprenants, ont pu suivre leurs apprentissages et leur transmettre leur savoir, en totale immersion professionnelle. Outre les compétences liées à la gestion écologique des espaces verts, c’est donc tous les codes liés au monde du travail qu’il a fallu maitriser : respect horaires de travail, communication avec autrui, règlement de travail, attitude adaptée… Les aptitudes développées favorisent l’insertion à long terme dans la vie professionnelle.

Le chantier collectif, initiative pilote mise en œuvre dans le cadre de ce projet de formation, a permis de créer une dynamique positive au sein du groupe d’apprenants et de favoriser les apprentissages. C’est également le cas des différentes visites organisées dans le cadre de la formation. Le groupe a ainsi pu découvrir les aménagements réalisés dans une école de Pont-à-Celles, différents cimetières nature…

A Courcelles, avec Ludovic

Nous avons suivi à Courcelles le référent IFAPME pour cette formation, dont le rôle est de s’assurer de la bonne intégration du stagiaire au sein de son lieu de stage et du suivi des apprentissages. Nous y avons rencontré Ludovic, qui, après avoir travaillé 18 mois à la commune sous contrat Article 60, s’est vu proposer d’entamer cette formation, afin d’acquérir de nouvelles compétences et avoir l’opportunité de réaliser son stage au sein de la commune.

Enthousiaste, il suit le cursus avec beaucoup d’intérêt et a pu réaliser différentes tâches au sein du service espaces verts de la commune. Outre l’entretien des espaces verts (taille, élagage, broyage, tonte…), il s’est investi dans des activités de plantation (fruitiers, bulbes, fleurs, haies…) et a notamment contribué à l’aménagement d’un verger dans le parc communal de Trazegnies. Parterres de vivaces, entretien de la mare dans le parc communal, pré fleuri, désherbage mécanique ou thermique… : l’été s’annonce chargé pour Ludovic, la période estivale étant propice pour mettre ses apprentissages en application.

Pourquoi miser sur l’alternance ?

L’alternance repose sur le principe d’allier la théorie et la pratique. Les alternants passent du temps en entreprise où ils mettent en pratique leurs connaissances. Ils acquièrent ainsi une expérience professionnelle précieuse qu’un cursus classique ne fournit généralement pas.

Les étudiants peuvent développer leurs compétences, notamment grâce aux situations réelles auxquelles ils sont confrontés. L’apprentissage se fait alors de manière active et concrète, avec un encadrement personnalisé par un tuteur expérimenté.

L’alternance permet aux étudiants d’intégrer le marché du travail de manière concrète et progressive tout au long de leur cursus. Grâce à la mise en situation en entreprise, ils peuvent développer leurs aptitudes et acquérir des compétences techniques et humaines indispensables dans leurs futurs métiers.

Elle présente également de nombreux avantages pour les entreprises, qui ont l’opportunité de former des apprenants à leurs réalités et, pourquoi pas, de leur proposer un contrat en toute connaissance de cause en fin de formation. Transmettre son savoir influence aussi favorablement l’engagement des employés qui se voient confier cette mission.

Pour en savoir plus sur l’alternance et sur les formations disponibles…

Cette formation vous intéresse ? Prenez contact avec l’IFAPME (Vincent.minet@ifapme.be)